Art ou vandal ? Graf toujours !

Artistes ou vandals ? Les œuvres des graffeurs peuvent êtres vendues aux enchères, exposées au musée ou… photographiées comme pièce à conviction pour témoigner d'une dégradation de l'espace publique. Pourtant, ils poursuivent leur chemin et font désormais partie du décor. Rencontre avec quelques graffeurs principalement essonniens !

Pest

Pest la « old school »
du lettrage

Il a commencé à peindre il y a 25 ans, en Essonne, mais surtout dans les terrains vagues à Paris. Avec sa crew P19 il défend la tradition du lettrage. La "old school" n'est pas "has been" !

Il travaille autant sur mur que sur toile, et préfère les visages et animaux grimaçants et grotesques aux lettrages plus classiques. Une peinture qui puise son inspiration dans les tatouages polynésiens.

Shaka

L’artiste,
Arrière plan graf

Un livre, des expos, bientôt en galerie à New-York : Shaka, dont l’atelier est en Essonne, fait partie de cette nouvelle génération de graffeurs formée aux arts graphiques mais fortement influencée par le travail dans la rue. Le plasticien intègre de façon unique la 3D dans son œuvre, le graffeur enrobe les parcmètres de goudrons et de plumes...

Chromers

Le graf entre amis

Il aimerait en faire un métier, pour l'instant le graf est encore un hobby, qu'il pratique essentiellement le week-end entre amis. A l'abri des regards, pour avoir le temps de faire un travail soigné.

Claire Calogirou

une ethnologue
chez les graffeurs

Pendant dix ans, elle a circulé en Europe à la rencontre de graffeurs. Elle en a tiré un livre "Graffeurs d'Europe", et une collection d'œuvres permanente, qui sera bientôt exposée au MuCEM (Musée des Civilisations de l'Europe et de la Méditerranée), à Marseille.

Pont de l’Yvette

Le royaume de P19

Pest et son équipe P19 sont ici chez eux. Un lieu où le graffiti est toléré par la mairie de Villebon. Cyclistes, promeneurs, riverains, circulent dans un décor 100% graf !

Palaiseau

Les murs de l’école
s’exposent

Les graffeurs Pest et Nosbé sont restés plusieurs mois en résidence au Ferry, le nouvel espace culturel de Palaiseau, situé dans une ancienne école primaire. Une collaboration improbable qui leur a permis de redonner vie aux salles de classe, et de transfigurer à leur manière le bureau de la psychologue scolaire...

Rénovation
du 26 emile zola

Sous le signe du graf

L'association S-Team à Massy aide une vingtaine de personnes à se réinsérer dans le cadre du projet Touche d'espoir. Ils sont formés aux techniques de rénovation du bâtiment et… aux arts graphiques, avec le graffeur Cazo. Application sur le chantier de rénovation des parties communes du 26 rue Emile Zola.

Le M.U.R.

Le graf a droit de cité

Ils sont près de 150 artistes à s'être exprimé sur ce mur du 11eme arrondissement de Paris. Grâce à l'association Le Mur (Modulable Urbain Réactif) qui a créé ce musée à ciel ouvert, créant une passerelle entre le quartier et les artistes de "street art".

A lire

Une esthétique urbaine, graffeurs d'Europe
Sous la direction de Claire Calogirou
Editions l'œil d'Horus, 2012

Le guide de l'art contemporain urbain 2012
Publié par Graffiti Art,
le magazine de l'art contemporain urbain

Les éditions alternatives, publient beaucoup de livres sur l'art urbain.
Voir le site

Subway Art [Anglais]
Auteurs : M.Cooper et H.Chalfont
Thames et Hudson Gb éditions
Le livre culte qui a fait connaître le graf dans le monde entier.
Epuisé mais se trouve encore sur internet en cherchant bien !


A regarder sur internet

Défense d'afficher, un excellent web documentaire grâce auquel vous pourrez rencontrer des street artistes de 8 pays du monde.
Voir le site

A voir

Les artistes qui exposent sur le Mur
A l'angle de la rue St Maur et de la rue Oberkampf, 75011
Voir le site

Au-delà du Street art
Exposition du 28 novembre 2012 au 30 mars  2013
Au musée de la Poste
34 boulevard de Vaugirard 75015 Paris

Horaires d'ouverture:
Du lundi au samedi de 10h a 18h
Le 1er jeudi de chaque mois jusqu'à 20h
(fermeture dimanche et jours fériés)
Fermeture de la billetterie à 17h30
et le jeudi à 19h30.
Tél. : 01 42 79 24 24

L'avancement du projet "Touche d'espoir"
Voir le site de l'association espace défis

Production Canopy

Productrice : Véronique Raoul
Conception et Réalisation : Marina Julienne
Images : Sylvain Drécourt, Wilfrid Sempé, Laurence Laux
Montage : Marion Dejean
Musiques : Xavier Desandre-Navarre

Remerciements :

Graffeurs : Chromers, Nosbé, Pest, Shaka, Claire Calogirou, Ethnologue
Associations : Le Mur, S-Team, Espace Défis

© Banque des savoirs – CG91 / Canopy 2012