logo Essonne

Expo Sciences de Grigny : c’est parti !

  • Posté le : Mercredi 31 Mai 2006
  • Actualisé le : Lundi 28 Janvier 2008
  • |

Jusqu'au 30 juin 2006, le collège Jean Vilar met les sciences en vedette : un pendule de Foucault, une mini tornade ou encore des illusions d'optique attendent le visiteur de l’Expo Sciences montée par des élèves volontaires et leur professeur de sciences physiques. Venez découvrir une belle tranche de physique, ludique et instructive !

Expérience de gyroscopes en équilibreLe collège Jean Vilar de Grigny en Essonne a organisé une exposition scientifique à l’initiative d’un professeur de sciences physiques avec des élèves volontaires. L'expérience ci-contre montre les gyroscopes en équilibre.
© S. Bellin / Conseil général de l’Essonne

"Remarquable… Passionnant... Bravo et Merci ! " : les élèves du collège Jean Vilar de Grigny et leur professeur de sciences physiques, Éric Durand, avaient toutes les raisons d’être fiers de leur Expo Sciences, lors de son inauguration, ce mardi 23 mai 2006. Une mini tornade, un mur de savon, une tête sans corps, des gyroscopes, un puits sans fond, etc. Sans oublier un impressionnant pendule de Foucault de quatre mètres de haut trônant dans l’atrium de l’établissement : toutes leurs expériences scientifiques ont remporté un franc succès auprès des premiers visiteurs venus découvrir leur travail. Les mercredis après-midi passés à "construire les manips", marteaux et scies à la main, semblaient déjà loin ; les élèves volontaires sur le projet, de la 6e à la 3e, jouaient les guides d'un atelier à l’autre, donnant, à l’occasion, une belle leçon de physique, d’optique, d’acoustique ou d’électricité !

Les parents d’élèves étaient eux aussi de la fête : "ils se sont offert dans cette aventure enrichissante l’école qu’ils n’ont pas eu la chance d’avoir", a expliqué, très émue, Martine Vincent, représentante de l’association DECIDER (1), partie prenante du projet dès les débuts. Avec l’appui de deux autres associations, Sur un arbre perchés et Aries, œuvrant elles aussi auprès des habitants de la cité de la Grande Borne où est implanté le collège, les parents d’élèves ont conçu des posters autour de l’expérience du pendule de Foucault, puis réalisé de petits films présentant des expériences scientifiques qu’ils ont eux-mêmes réalisées devant la caméra.

"Scientifiquement, c'est irréprochable et humainement, très touchant : sentir une telle mobilisation et un tel enthousiasme chez les élèves, les parents et les enseignants impliqués dans le projet est réjouissant." C'est en ces termes que Jean Desbois, chercheur à l'Université d'Orsay et formateur au Capes de physique et chimie des futurs professeurs en collège et lycée, a résumé l'esprit de l'Expo Sciences, promettant d'ailleurs d'y amener tous ses collègues et étudiants. Car l'aventure va désormais se poursuivre au rythme des visites organisées jusqu'à fin juin : les élèves, à tour de rôle, ainsi qu'Éric Durand, se chargeront d'accueillir les groupes, du primaire au lycée, venus se frotter aux expériences scientifiques de l'exposition. Enthousiasmée par la qualité du travail réalisé, Isabelle Signoret, chargée de mission Éducation artistique et culturelle pour l'Inspection académique de l’Essonne, s'est d'ailleurs engagée à "faire connaître l'Expo auprès de tous les établissements qui n'en auraient pas déjà entendu parlé." Au lycée Marie Laurencin de Mennecy en tout cas, le message est déjà passé : Michel Laroche, professeur de mathématiques dans l'établissement, n'a pas raté un seul atelier de l'Expo Sciences, ravi et impressionné par "la soif d'apprendre des élèves comme des parents ayant travaillé sur le projet." Non seulement Michel Laroche souhaite y "revenir avec ses classes", mais il espère aussi "accueillir les expériences quelques temps au lycée de Mennecy, l'année prochaine."

Ainsi, à peine ouverte, l'Expo Sciences voit vite son agenda se remplir. Présentée jusqu'au 30 juin 2006 à Jean Vilar, l'exposition voyagera ensuite dès la rentrée, à la demande, dans d'autres établissements scolaires, des collectivités locales, etc. La Maison des sciences du département 94 a décidé de lui faire une place dans quelques mois, et l'Union des professeurs de physique et chimie (UdPPC) l'a d'ores et déjà réservée pour… octobre 2007 !

"C'est maintenant que tout commence ! " a lancé, ravi, Éric Durand, remerciant toutes les bonnes volontés qui s'étaient engagées sur le projet. "Les élèves touchent chaque jour un peu plus la science derrière les expériences qu'ils ont montées et récoltent les fruits de leurs efforts. Quant à l'Expo, en sortant désormais des murs de Jean Vilar, elle va aussi valoriser la Grande Borne, l'identité de cette cité, et tout ce qu'élèves et parents ont construit à travers ce projet." Autour d'un thé à la menthe, préparé par les mamans d'élèves, et de gâteaux confectionnés par la section Segpa (2) du collège, chacun se prenait à rêver que l'aventure puisse aller plus loin encore. Et faire naître, ici, au cœur de la Grande Borne, une cité des sciences en Essonne…

(1) : Association DECIDER : 9 rue des Enclos - 91350 GRIGNY - 01.69.45.16.38
(2) : Section d’enseignement général et professionnel adapté

Stéphanie Bellin


A lire sur le sujet :
- Partage d'expérience : Les sciences s’exposent au collège Jean Vilar de Grigny

Liens utiles :
- UdPPC
http://www.udppc.asso.fr/ 
- Lycée Marie Laurencin de Mennecy
http://www.ac-versailles.fr/etabliss/lyc-laurencin-mennecy
- Inspection académique de l’Essonne
http://www.ia91.ac-versailles.fr/article.php3?id_article=21