logo Essonne

Un bain de sciences numériques

  • Posté le : Lundi 25 Mai 2009
  • |
  • par : L. Fery

La science va couler à flot en région parisienne lors de cette fin de mois de mai. Deux manifestations, Sciences sur Seine et Futur en Seine vont activer les neurones des curieux.

Télescope - Futur en SeineComment obtenir toutes les informations quand notre regard se pose sur un paysage urbain et sur son patrimoine ? La "réalité augmentée" permet de faire coïncider une masse d’informations additionnelles avec le paysage observé. Ici, via un télescope situé sur l'Arc de Triomphe.
© Futur en Seine

Du 29 mai au 7 juin prochain, mettez-vous aux commandes d'un androïde pour visiter la Cité des sciences et de l’industrie, promenez-vous en bateau-mouche pour découvrir les bâtiments vêtus d’une nouvelle peau ; retrouvez des amis sur la "Wikiplazza", une version futuriste de la place de la Bastille dans laquelle le rond-point parisien est truffé d'applications communicantes.

Ce n'est pas un rêve mais Futur en Seine, une manifestation festive et populaire autour du numérique en Île-de-France. À l’origine du projet, Cap Digital, un pôle de compétitivité regroupant des entreprises des technologies de l'information et de la communication (TIC), des laboratoires de recherches et des associations. Son objectif : créer une vitrine des projets numériques, dont la plupart sont encore en gestation dans les laboratoires. Seize prototypes seront présentés dans quatre lieux d’exposition.

L’une des originalités de ce festival numérique est d’être relié à la ville. City Pulse, l’un des programmes de la manifestation prévoit par exemple de distribuer trente "montres vertes". Ces capteurs de la qualité de l'air transmettront les données enregistrées à une plate-forme Internet. Ainsi, chaque porteur de montre enregistrera les endroits les plus pollués de la capitale et la balise GPS des montres permettra de retracer son parcours. In fine, City Pulse réalisera une carte écologique de Paris.

"Il faut souligner que Futur en Seine s’inscrit dans une démarche de prospective", ajoute son commissaire, Ewen Chardronnet. En trame de fond de la manifestation, on trouve notamment une réflexion sur le rôle des technologies de l'information et de la communication dans la transformation des villes. En particulier celle des villes franciliennes particulièrement impliquées dans ce domaine : la région Île-de-France, avec ses quelque 450 000 emplois relatifs aux TIC, tient en effet le haut du pavé européen !

Sur-Impression – Futur en SeineSous la voûte de la chapelle des Carmélites au musée d’Art et d’Histoire de Saint-Denis, les visiteurs vont pouvoir interagir avec d’étranges créatures.
© Futur en Seine
Même période, autre manifestation : Sciences sur Seine monopolise la capitale du 26 au 31 mai. Le festival commence par une conférence déjantée sur le paradoxe de la nuit noire… "En théorie, la nuit il devrait faire jour vu le nombre d’étoiles dans le ciel… mais il fait nuit… pourquoi ? paradoxe ?" La présentation annonce un spectacle mêlant mathématique et magie, espace Pierre Cardin.

Par ailleurs, la place de l'Hôtel de ville propose aux cinéphiles une Nuit du film scientifique sur écran géant. Et, pour les amoureux des étoiles, le parc Montsouris se dote de télescopes pour des observations de nuit. Enfin, dans le VIe arrondissement, on profite de l’évènement pour accueillir, place Saint-Sulpice, le 10e salon de la culture et des jeux mathématiques : occasion rêvée de participer à un tournoi de calcul mental, à un rallye de mathématiques ou de devenir incollable au sudoku !

Le festival Sciences sur Seine et la manifestation Futur en Seine pourraient être deux évènements complémentaires. Le visiteur se forgera son opinion, mais c'est en tout cas la volonté de Jean-Louis Misssika, adjoint au Maire de Paris et chargé de l'innovation, de la recherche et des universités, qui souhaite voir se créer une synergie.