logo Essonne

Glossaire

Recherche alphabétique :

A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z

Résultat(s) :

Gengis Khan (1167-1227)

Conquérant et empereur mongol (1206-1227), fondateur d’un immense empire allant des confins orientaux de la Chine à la mer Caspienne. Orphelin jeune, Temüjin se met vers l’âge de 15 ans au service de Toghril Khan, chef des Kereïts. Il Manifesta un génie militaire précoce. En 1206, Temüjin s’est rendu maître de presque toute la Mongolie. Cette même année, il se fait proclamer Gengis Khan (du chinois chêng-sze, "guerrier précieux" ; et du turc khan, "seigneur"), chef des tribus mongoles et tatares unifiées et fonde l'État mongol.

Il entame alors la conquête des royaumes sédentaires voisins de son empire, à commencer par la Chine du Nord. En 1218, la péninsule coréenne tombe aux mains des Mongols.

En 1219, Gengis Khan envahit Khorezm, un vaste empire turc qui comprend les actuels territoires de l’Iran et de l’Irak, ainsi qu’une partie du Turkestan occidental. Pillant et massacrant, il s’infiltre au Turkestan et ravage à la tête de ses armées les villes d’Otrar (1219), de Boukhara (1220), de Samarkand (1220) et d’Ourguentch (1221), fondant ainsi sa réputation d’extrême férocité. Dans ce qui est aujourd’hui le nord de l’Inde et le Pakistan, les Mongols conquièrent les villes de Peshawar et de Lahore et les campagnes avoisinantes. Dans le même temps, ses généraux Djebe et Subutaï organisent en 1222, autour de la mer Caspienne, une vaste expédition. En 1226, Gengis Khan repart vers le sud pour mater une révolte des Xi-Xia, mais il meurt le 18 août 1227.

Si ces invasions ont porté un coup certain aux civilisations chinoise et islamique, elles ont bénéficié aux Turco-mongols et ont contribué à l’unification de l’Asie.

Source : Encyclopédie Microsoft® Encarta® en ligne 2008

Dossiers liés à ce mot :

Rechercher dans le glossaire

Free download porn in high qualityRGPorn.com - Free Porn Downloads