logo Essonne

Comprendre le développement durable

Le mode de développement actuel des pays occidentaux épuise les ressources de la planète et n’est pas juste : beaucoup de pays n’y ont pas accès. Face à cette situation est apparue, à la fin des années 1980, l’idée d’un développement durable, équitable et mesuré. Sur le papier, l’idée est belle. Mais comment la transposer dans la réalité ?

Le tri des déchetsLe tri sélectif doit désormais faire partie de notre quotidien et devenir un réflexe pour tous. Il est important car il offre une seconde vie à nos emballages. Tous les déchets ne pouvant être traités de la même manière, pour que la chaîne de recyclage soit optimisée, il est important de respecter les conseils de tri.
© SXC

Imaginons un monde où chacun aurait sa voiture, mangerait à sa faim, serait raccordé à l'eau et à l'électricité… Imaginons un monde où chacun aurait le confort de vie que connaissent les habitants des pays occidentaux… Un rêve ? Sans doute. Selon les chiffres de l'ONU, 20 % de la population mondiale consomme 80 % des ressources naturelles : il faudrait d'abord apprendre à partager ! Surtout, ces ressources s'épuisent : qui n'a jamais entendu parler de la disparition progressive des forêts (déforestation), de l'épuisement des gisements de pétrole, de la pollution des nappes phréatiques qui fournissent, entre autres, l'eau du robinet? Ces faits font partie d'une réalité que l'on ne peut plus ignorer.

Face à un tel constat, il n'y a pas trente-six solutions. Il faut revoir notre façon de vivre, de consommer et concevoir un mode de développement qui pourrait être généralisé à la surface du globe et laisserait aux ressources naturelles le temps de se renouveler. C'est ainsi qu'est apparue, à la fin des années 1980, la notion de « développement durable ». Elle a été pour la première fois définie dans un rapport de l'ONU, le rapport Brundtland, en 1987 : « un mode de développement qui s'efforce de répondre aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à satisfaire les leurs. » En clair : nous devons faire en sorte de laisser la planète dans un état tel que nos enfants puissent vivre aussi bien que nous.

Le développement durable pose des contraintes économiques (produire des richesses, pour le bien de tous et non pour le seul profit), écologiques (protéger l'environnement) et sociales (lutter contre les inégalités en matière d'éducation, de santé, d'alimentation…). Rapidement, il a donné lieu à des réalisations concrètes. Les collectivités territoriales ont réfléchi sur le sujet. Le département de l'Essonne, par exemple, a cherché à se doter de moyens de transport plus nombreux et plus rapides, pour dissuader les habitants d'utiliser leur voiture. Il a aussi fait des efforts pour améliorer la qualité des rivières et impliquer les citoyens dans ce processus. Les entreprises, elles aussi, se sont mises au travail. Certaines, poussées par leur gouvernement, tentent de réduire leurs émissions de gaz à effet de serre. D'autres conçoivent des emballages biodégradables. D'autres encore s'engagent à ne pas exploiter leurs salariés dans les pays en développement : les payer correctement, ne pas employer d'enfants.

Et maintenant ? L'heure n'est pas forcément à l'optimisme. En matière de développement durable, il faut des lois et de l'argent pour que les choses bougent. Or, depuis le 11 Septembre 2001, les priorités ne sont plus les mêmes pour les pays occidentaux : la lutte contre le terrorisme, entre autres, est passée au premier plan de leurs financements, devant le développement durable.
Cela étant, celui-ci reste l'affaire de chacun. Des gestes simples peuvent contribuer à sa mise en place : économiser l'eau et le papier, éteindre la lumière quand on sort d'une pièce, acheter des produits recyclés, ou issus du commerce équitable… Ne pas oublier, non plus, de trier ses déchets : un Français produit, en moyenne, 1 kg de déchets par jour, et seuls 20 % d'entre eux sont recyclés ou incinérés. Alors n'oubliez pas de jeter bouteilles plastiques et cartons d'emballages dans leurs poubelles réservées !

Restez connecté

Suivez-nous : Page Facebook Page Twitter

Lettre d'information :

Vidéo

Cette vidéo nécessite le plug-in gratuit Flash 8.
Il semble que vous ne l'avez pas.
Cliquer ici pour le télécharger

Interview de Xavier Raepsaet - La propulsion nucléaire spatiale

Portraits d'experts

  • Romina Aron Badin, les primates au coeur
  • Jacques-Marie Bardintzeff, une vie consacrée aux volcans
  • Catherine Charlot-Valdieu :  Home sweet home
  • Didier Labille, l’astronomie en amateur professionnel
Free download porn in high qualityRGPorn.com - Free Porn Downloads