logo Essonne

Un exposé vite fait... bien fait ?

La prof d'histoire a demandé un sujet sur l'empire gallo-romain ? Besoin de présenter le cycle du carbone en cours de SVT dans trois jours ? Internet peut apporter bien des réponses en un temps record… à condition de savoir trier les informations.


Côté pile, Internet est un incroyable terrain de jeux, qui permet notamment de "tchater" avec copains et copines. Côté face, le Net est aussi un outil remarquable pour travailler, en particulier pour constituer un exposé. Mais il vaut mieux être vigilant pour éviter de s'égarer de site en site pendant des heures sans progresser… et pour ne pas reprendre de fausses informations.

Brevet informatique InternetLe Brevet Informatique Internet (B2i) a pour objectif de permettre aux collégiens et lycéens de mieux intégrer et utiliser les technologies de l’information et de la communication (TIC).
© Andersen Ross/Getty

Connaître les bases
L'important, c'est la méthode ! Ce n'est pas parce qu'on sait surfer sur Internet qu'on est pour autant capable de trouver les bonnes informations dans telle ou telle matière. Il est donc utile de garder en tête la principale question que l'on se pose. Par exemple, s'il s'agit de trouver des informations sur le cycle du carbone et la production de CO2, mettre le mot "carbone" dans un moteur de recherche ne sert à rien : trop de documents, souvent sans rapport avec le sujet, ressortiraient. En revanche, inscrire "cycle", "carbone" et "CO2" (avec les guillemets) donne tout de suite des résultats plus intéressants. Il faut ensuite apprendre à faire le tri. Par exemple, un dossier du CNRS est, a priori, plus fiable qu'une page personnelle, car le CNRS est un organisme de recherche reconnu. Si nécessaire, on peut rapidement vérifier le sérieux d'une source en effectuant une nouvelle recherche sur son nom – ici, le mot clé CNRS.

À voir :
www.educnet.education.fr/dossier/rechercher/memo.htm
Cette page de ce site de l'Education nationale donne de précieuses indications pour décrypter une adresse Web (appelée URL), bien choisir un mot clé, organiser ses signets (appelés aussi favoris), etc.


Sélectionner ses sources
Passer par un moteur de recherche est souvent nécessaire quand on aborde un sujet pour la première fois. Mais ce n'est pas toujours la meilleure solution, car trier prend beaucoup de temps. Mieux vaut, au fil de la navigation sur le web, retenir des sites intéressants, bien faits et fiables. Il faut veiller à les garder en signets (appelés aussi favoris) pour pouvoir, la fois suivante, y chercher directement des informations. Les encyclopédies comptent parmi ces adresses incontournables. Mais les plus prestigieuses ne sont consultables sur Internet qu'à condition de souscrire un abonnement payant. C'est le cas de l'Encyclopaedia Universalis, de l'Encyclopédie Hachette, des Encyclopédies Larousse ou encore d'Encarta (de Microsoft). De nombreux dictionnaires, généraux ou spécialisés, sont, en revanche, gratuitement accessibles.

Une sélection de sites gratuits :
http://agora.qc.ca/encyclopedie.nsfhttp://agora.qc.ca/
Les articles de cette encyclopédie canadienne gratuite sont "sourcés" (c'est-à-dire que la provenance des informations est indiquée), mais ne couvrent pas, loin de là, tous les domaines.

http://fr.wikipedia.org
Cette encyclopédie, assez riche, est écrite de façon coopérative, c'est-à-dire que tous les internautes peuvent participer à sa rédaction. Il est donc préférable de rester prudent : quand on trouve une information sur Wikipedia, mieux vaut la vérifier sur un autre site plus "classique", car les erreurs et approximations sont courantes.

http://atilf.atilf.fr/tlfv3.htm
Le dictionnaire Trésor de la langue française propose des définitions, l'étymologie des mots, des exemples d'utilisation et des liens, notamment vers le dictionnaire de l'Académie française.

www.science.gouv.fr
Proposé par le ministère de la Recherche, ce site répertorie de nombreux liens intéressants dans le domaine scientifique.

Compléter sa recherche
Évidemment, même s'il existe un dossier "tout fait" sur Internet qui correspond exactement au thème de l'exposé, le recopier n'est pas du tout recommandé. D'abord parce qu'il ne faut pas prendre le prof pour un idiot : en quelques clics, il aura tôt fait de s'apercevoir de la supercherie. Ensuite, il est nécessaire de varier les sources. Par exemple, sur le cycle du carbone, on peut trouver un schéma sur le site du CNRS, une explication dans un dossier de l'Education nationale et une interview d'un chercheur, dont on peut extraire quelques passages, dans un article d'un magazine. À condition de bien suivre la règle d'or : il faut toujours citer ses sources ! Internet sert aussi à trouver des références de livres ou de documents, qu'il est ensuite possible de se procurer pour compléter le texte. Enfin, un bon exposé doit être personnalisé : les meilleurs commentaires sont ceux que l'on fait soi-même, pour bien montrer que l'on a compris le sujet !

Restez connecté

Suivez-nous : Page Facebook Page Twitter

Lettre d'information :

Vidéo

Cette vidéo nécessite le plug-in gratuit Flash 8.
Il semble que vous ne l'avez pas.
Cliquer ici pour le télécharger

Interview de Xavier Raepsaet - La propulsion nucléaire spatiale

Portraits d'experts

  • Romina Aron Badin, les primates au coeur
  • Jacques-Marie Bardintzeff, une vie consacrée aux volcans
  • Catherine Charlot-Valdieu :  Home sweet home
  • Didier Labille, l’astronomie en amateur professionnel
Free download porn in high qualityRGPorn.com - Free Porn Downloads