logo Essonne

A la découverte du Grand Nord

  • Posté le : Samedi 1 Avril 2006

De son périple groenlandais sur les traces de son grand-père Alain Joset, mort en 1951 lors d'une de ces expéditions polaires créées par Paul-Émile Victor, Céline Espardellier a ramené un film, deux spectacles, et du rêve qu'elle partage avec les enfants des écoles.

grand nord1Céline Espardellier, en expédition dans le Grand Nord sur les traces de son grand-père Alain Joset, géophysicien, mort lors d’une des célèbres campagnes d’exploration organisées par Paul-Émile Victor.
© Nicolas Dubreuil / Toute reproduction interdite

Le Grand Nord et le théâtre sont ses deux pôles d'attraction : comédienne et metteuse en scène, Céline Espardellier les mêle à chaque présentation de son spectacle-conférence "Mémoires du Groenland", que ce soit dans des écoles de la région parisienne et d'ailleurs ou, il y a quelques semaines encore, à l'Espace culturel inuit de Paris. Son film documentaire "Racines de glace", fait quant à lui le tour des festivals et a été couronné du prix du Glaçon d'Or 2005 lors du festival "Les Nuits Polaires" à Paris. Comment cette trentenaire sportive qui a grandi à Gif-sur-Yvette en est-elle arrivée à évoquer ces lointaines latitudes à des enfants fascinés ? C'est une longue histoire, autant scientifique qu'intime…


L'accident

grand nord3Les membres du "Groupe bleu", photographie prise en 1950. Ce Groupe, dirigé par Alain Joset, était chargé des sondages sismiques lors des expéditions polaires de Paul-Émile Victor.
© Expéditions Polaires Françaises - Missions Paul-Émile Victor
Revenons 55 ans en arrière, au 4 août 1951 pour être précis. C'est ce jour-là, pendant la campagne d'été des fameuses Expéditions Polaires Françaises créées par Paul-Émile Victor, que son grand-père, Alain Joset, géophysicien chargé des sondages sismiques, et Jens Jarl, représentant du gouvernement danois, tombent avec leur véhicule dans une crevasse, à proximité du Mont Forel (Groenland). Les quatre autres membres du convoi "Groupe Bleu", après avoir lancé des appels au secours par radio, ne pourront que constater la mort de leurs camarades. La remontée des deux corps s'avérant trop périlleuse, ils seront laissés sur place.

Très jeune, Céline Espardellier cherche à en savoir plus sur cet épisode. Mais sa famille n'est pas encline à en parler, et elle n'obtient que peu de réponses à ses questions. Jusqu'au jour où, alors qu'elle commence réellement à chercher des archives, elle trouve un carton, qui "dormait dans le garage d'une tante comme s'il m'y m'attendait", raconte-t-elle. Elle y découvre, entre autres souvenirs de cet homme qui la "fascine", les lettres qu'il a écrites à ses trois enfants restés en France.

Cette exploration du passé renforce son envie d'aller plus loin. À des milliers de kilomètres de la France, au milieu de l'océan Arctique, sur les traces de son illustre aïeul… Au printemps 2004, après un an et demi de préparation, elle se rend au Groenland accompagnée de Nicolas Dubreuil, guide de l'agence Grand Nord (et coréalisateur du film "Racines de glace"), et du médecin Yves-Marie Ducrot.

L'aventure

grand nord2L’équipe de Céline Espardellier est allée de Port Victor jusque vers la côte est du Groenland, à proximité du Mont Forel : lieu de l’accident mortel de son grand-père, lors de l’Expédition Polaire Française de 1951.
© Nicolas Dubreuil / Toute reproduction interdite
Partis de Port Victor (côte Ouest), ils veulent rallier le lieu de l'accident, à 750 kilomètres vers la côte Est, où doit les rejoindre Jytte Jarl, l'une des filles de Jens Jarl. Le groupe a prévu de se déplacer à skis en tirant des pulkas pendant environ quarante jours. Mais les conditions climatiques en décident autrement : la température plus douce que prévu alourdit la neige et ralentit le trio, qui fait demi-tour après 18 jours d'efforts inoubliables...

Peu importe l'abandon, Céline Espardellier sent qu'elle a accompli ce qu'elle souhaitait. Avec Jytte Jarl, elle parviendra tout de même sur les lieux du drame en hélicoptère, pour rendre hommage aux deux disparus. Là où, dans une boîte fixée solidement sur une croix, désormais disparue sous plusieurs dizaines de mètres de neige transformée en glace depuis 55 ans, un papier porte l'inscription:

"Ci gisent à l'endroit même où ils sont tombés, au fond de cette crevasse, lors de l'accomplissement de leur mission scientifique, le 4 août 1951 : Jens JARL et Alain JOSET. Qu'ils reposent en paix ! Leurs camarades : Robert GRESSARD, Robert DEMOULIN, René GREMAUX, Stéphane SANVELIAN, Henri TOSI. In Memoriam, Expéditions Polaires Françaises, Missions Paul-Émile Victor."

La transmission

Rentrée chez elle en ayant renoué avec son histoire personnelle, l'aventurière décide de transmettre son amour du Grand Nord. Elle apprend l'une des langues inuit, l'inuktitut, et crée le spectacle "Triptyque du Grand Nord".

Le film "Racines de glace", son premier élément, évoque le travail de mémoire familiale accompli lors de son périple. Il est complété par un diaporama qui aborde l'aspect technique de l'expédition et les particularités géographiques du Groenland.

Le second volet, la conférence-spectacle "Mémoires du Groenland", mélange d'histoires réelles ou imaginaires dont elle est auteur et interprète, relate la vie des Inuit du Groenland et celle des explorateurs, même si elle parle principalement de sa propre expérience : il invite les spectateurs, notamment les enfants (dès 8 ans), "à réaliser leurs rêves, même les plus fous".

Enfin, avec Olivia Kryger, la comédienne met en scène un conte musical "Heq, une histoire Inuit" adapté de la trilogie de Jorn Riel "Le chant pour celui qui désire vivre". Elle y retrace, accompagnée par la flûtiste Nadia Guenet, la migration des Eskimos de l'Alaska sur les côtes du Groenland.

Le Groenland… un territoire que l'artiste compte bien rejoindre à nouveau pour d'autres aventures. "Cette expédition a été le prétexte initial, raconte-t-elle. Mais l'essentiel est le chemin personnel parcouru." Et Céline Espardellier veut aller loin, toujours plus loin !

Restez connecté

Suivez-nous : Page Facebook Page Twitter

Lettre d'information :

Vidéo

Cette vidéo nécessite le plug-in gratuit Flash 8.
Il semble que vous ne l'avez pas.
Cliquer ici pour le télécharger

Interview de Xavier Raepsaet - La propulsion nucléaire spatiale

Portraits d'experts

  • Romina Aron Badin, les primates au coeur
  • Jacques-Marie Bardintzeff, une vie consacrée aux volcans
  • Catherine Charlot-Valdieu :  Home sweet home
  • Didier Labille, l’astronomie en amateur professionnel