logo Essonne

Les sciences s'exposent au collège Jean Vilar de Grigny

  • Posté le : Mercredi 1 Mars 2006

Donner le goût des sciences aux collégiens et ouvrir grand les portes de leur établissement implanté au cœur de la cité de la Grande Borne : c’est le pari du collège Jean Vilar de Grigny qui prépare une “Expo sciences” pour mai 2006. Élèves, profs et parents sont de l’aventure !

Mur de savonCe mur de savon est l’une des expérience de physique proposée dans le cadre de l’exposition Physique 2006 du collège Jean Vilar (Grigny).
© Eric Durand – Collège Jean Vilar

Montage du pendule de FoucaultPendule de Foucault en cours de réalisation au collège Jean Vilar (Grigny), dans le cadre de l’exposition Physique 2006.
© Eric Durand – Collège Jean Vilar
Mettre en évidence la rotation de la Terre avec le célèbre pendule de Foucault, faire des bulles de savon plus grosses que soi ou voir son corps disparaître grâce à une illusion d'optique : ce sont quelques-unes des expériences qui seront proposées au visiteur de l' ”Expo sciences” du collège Jean Vilar de Grigny, en mai 2006. “L'idée de cette exposition est née lors d'une visite scolaire à la Cité des Sciences et de l'Industrie, l'an passé”, raconte Eric Durand, professeur de physique-chimie au collège, à l'origine du projet. “Les élèves ont été enthousiasmés par les expériences scientifiques présentées à la Villette. Or ces dispositifs sont souvent simples à mettre en œuvre au regard des effets, spectaculaires, qu'ils produisent : j'ai pensé qu'on devait essayer de réaliser nous-mêmes, au collège, quelques-unes de ces animations”.

La Fête de la science, en octobre dernier, a fourni l'occasion idéale de présenter une première réalisation. Eric Durand, qui anime depuis un an un atelier chimie dans le cadre du dispositif Ecole ouverte, le mercredi après-midi, a travaillé avec quelques élèves volontaires sur un savon liquide capable de produire des bulles géantes. Un mur de savon a été construit dans la foulée, avec l'aide de la section Segpa (section d'enseignement général et professionnel adapté pour les élèves en difficulté) de l'établissement. L'opération s'est taillée un beau succès, et depuis un mois et demi de nouveaux projets d'expériences ont donc été lancés. En ce moment, c'est la réalisation d'un pendule de Foucault de quatre mètres de haut (voir encadré) qui mobilise l'énergie de six élèves de 3e. D'autres volontaires, en 4e et 5e, planchent sur des expériences d'illusions d'optique (un puits sans fond et une tête sans corps), ainsi que sur une maquette de mini-tornade. Un spectacle mêlant musique et bulles de savons se prépare aussi en parallèle. Un professeur d'arts plastiques et un professeur de français ont désormais rejoint le projet, et des parents d'élèves s'y impliquent à leur tour, grâce à l'association DECIDER*, une structure d'appui individualisé aux habitants de la cité de la Grande Borne où est implanté le collège. “Les parents travailleront sur deux expériences, autour de la synthèse des couleurs et de l'électrostatique, qu'ils réaliseront et expliqueront aux élèves à travers de petits films vidéo”, précise Eric Durand.

Grâce au soutien de la direction du collège, un budget de 3500 euros a été débloqué, qui a permis d'acheter les matériaux indispensables au montage des premières expériences. Certains fournisseurs ont accordé des remises sur les commandes ou prêté du matériel scientifique, et la subvention que vient d'accorder le Conseil général de l'Essonne au projet permettra de boucler le budget de l'exposition. “Le plus difficile désormais, c'est d'organiser l'emploi du temps pour gérer toutes les bonnes volontés !”, avoue Eric Durand, dont les mercredis après-midi, les rares heures d'intercours et les fins de journées sont aujourd'hui consacrées à l' ”Expo science”. Car il reste encore beaucoup à faire d'ici le mois de mai. Chaque expérience qui se monte, c'est déjà un premier pari de gagné : celui d'éveiller les élèves aux sciences, en plus de “partager avec eux de la belle physique ou de la chimie surprenante”. Mais Eric Durand espère aller plus loin encore et créer une véritable dynamique autour de cette exposition, en demandant par exemple à chaque collégien de réfléchir sur le thème “Dessine-moi un scientifique au travail”. “Mener un tel projet valorise le travail des élèves, y compris en dehors du collège : nous souhaitons que l'expo sciences ou certaines de nos expériences voyagent ensuite dans d'autres établissements scolaires de l'Essonne”.

Pour de plus amples informations sur ce projet, lisez les ressources jointes.

* Association DECIDER : 9 rue des Enclos - 91350 GRIGNY - 01.69.45.16.38

A lire sur le sujet :

- Actualités : Expo Sciences de Grigny : c'est parti !
- Partage d'expérience : Les sciences s'exposent au collège Jean Vilar de Grigny

Ressources

Restez connecté

Suivez-nous : Page Facebook Page Twitter

Lettre d'information :

Vidéo

Cette vidéo nécessite le plug-in gratuit Flash 8.
Il semble que vous ne l'avez pas.
Cliquer ici pour le télécharger

Interview de Xavier Raepsaet - La propulsion nucléaire spatiale

Portraits d'experts

  • Romina Aron Badin, les primates au coeur
  • Jacques-Marie Bardintzeff, une vie consacrée aux volcans
  • Catherine Charlot-Valdieu :  Home sweet home
  • Didier Labille, l’astronomie en amateur professionnel