logo Essonne

Mettre en scène la vie des Gallo-romains

  • Posté le : Lundi 30 Avril 2007
  • |
  • par : C. Duval

Il aura suffi d’un peu d’argile et de quelques tubes de peinture pour que des enfants illustrent, au cours d’un atelier organisé par les Archives départementales de l’Essonne, la vie de nos ancêtres gallo-romains. Une excellente façon de combiner art et histoire.

Atelier archives départementalesVue de l'atelier où les enfants ont travaillé à la reproduction de scènes de la vie quotidienne de l'époque gallo-romaine.
© Cédric Duval/CG 91

Dorian dévoile avec fierté sa maquette en carton, sur laquelle est représenté le célèbre pont du Gard. "Les Romains avaient construit cet aqueduc pour alimenter en eau la ville de Nîmes", explique-t-il. Sur une table voisine, Thomas sculpte l'argile pour façonner les roues d'une charrette. Face à lui, Dorine s'applique à peindre des figurines : cochons, poules et canards. "On retrouvait les mêmes animaux qu'aujourd'hui dans les fermes gauloises", assure-t-elle. Un peu plus loin, Clément tient dans ses mains le dessin d'une fortification que César utilisa pour conquérir Alésia.

Vêtus de blouses, ils sont aujourd'hui une dizaine d'enfants, âgés de 7 à 10 ans, à planter le décor. Mais pas n'importe lequel. L'objectif est de reproduire une scène de vie quotidienne de l'époque gallo-romaine. Ils disposent pour cela de tubes de peinture, d'argile à séchage rapide, de feutres et de feuilles de dessin. Sans oublier l'aide précieuse de Renée Gil, professeur d'art plastique. En effet, elle anime seule cet atelier, à la demande des Archives départementales de l'Essonne qui sont à l'initiative de cette opération et qui ont fourni le matériel. Cette animation "permet de faire découvrir le superbe site du domaine de Chamarande, où sont conservés treize kilomètres de documents, du XIIe siècle jusqu'à nos jours, en provenance des administrations de l'État et du Département, mais aussi d'entreprises, de particuliers, d'associations et de communes notamment", indique-t-elle.

Atelier archives départementales 2Deux garçons travaillant sur leur maquette, à l'aide de photocopies de documents présentant la vie de nos ancêtres de l’époque gallo-romaine.
© Cédric Duval/CG 91
Avant de passer à l'action, nos artistes en herbe ont parcouru l'exposition "Travailler la terre et nourrir les hommes"*, réalisée par le Conseil général de l'Essonne. À cette occasion, ils sont allés à la rencontre des paysans de l'Antiquité pour découvrir notre lointaine histoire agricole, témoignage des progrès accomplis par l'homme au fil des siècles. "Nous avons appris que la plupart des Gallo-romains travaillaient dans les champs, qu'ils élevaient des animaux, qu'ils mangeaient beaucoup de céréales, qu'ils conservaient leur nourriture dans des pots en terre et qu'ils avaient développé de nouveaux outils pour mieux cultiver la terre", résume Clément. L'époque gallo-romaine fut en effet une période charnière de l'histoire, à tel point que certains historiens parlent aujourd'hui de "révolution agricole antique".

À la lumière de cette exposition, les enfants ont ensuite investi l'une des salles des Archives départementales de l'Essonne, située en plein cœur du domaine de Chamarande, au cours de trois ateliers de deux heures. Ils ont d'abord construit une maquette en carton, sorte de petite scène de théâtre. Ensuite, "nous avons dû choisir notre arrière-plan avant de sculpter nos personnages, explique Marie. Pour cela nous nous sommes inspirés de livres d'histoire illustrés."

En ce jour d'avril 2007, la salle est en effervescence. Toutes les maquettes doivent être terminées dans moins d'une heure. Renée Gil s'agite d'une table à une autre pour aider les enfants. Ces derniers donnent les ultimes coups de peinture. "On a tout intérêt à faire découvrir une période de l'histoire de manière ludique", estime l'enseignante. Elle est ainsi parvenue à transmettre non seulement le goût des sciences humaines, mais aussi le goût de l'art en déclinant les différentes techniques de modelage et en jouant sur l'appréhension des couleurs primaires et secondaires notamment. Au final, les maquettes arborent toutes des couleurs vives, "à l'instar des vêtements gaulois de l'époque, assure René Gil. Ils privilégiaient les couleurs chatoyantes et portaient de gros bijoux, alors que les Romains, eux, s'habillaient de manière plus sobre."

Tels d'irréductibles Gaulois, nos artistes attendent la dernière minute avant de poser le pinceau. C'est fini ! Ils rassemblent leurs travaux sur une table tout en les comparant. Ceux qui le souhaitent verront leurs œuvres intégrées à l'exposition, et pourront plus tard les ramener chez eux.

Pour plus d'information sur ces ateliers :
Archives départementales de l'Essonne

Service éducatif de Chamarande
38, rue du commandant Arnoux - 91730 Chamarande
E-mail : cmichaud(at)cg91.fr
Tél. : 01 69 27 10 60 / Fax : 01 60 82 32 12

* L'exposition "Travailler la terre et nourrir les hommes" s'est tenue jusqu'au 30 mai 2007 aux Archives départementales de l'Essonne.

Restez connecté

Suivez-nous : Page Facebook Page Twitter

Lettre d'information :

Vidéo

Cette vidéo nécessite le plug-in gratuit Flash 8.
Il semble que vous ne l'avez pas.
Cliquer ici pour le télécharger

Interview de Xavier Raepsaet - La propulsion nucléaire spatiale

Portraits d'experts

  • Romina Aron Badin, les primates au coeur
  • Jacques-Marie Bardintzeff, une vie consacrée aux volcans
  • Catherine Charlot-Valdieu :  Home sweet home
  • Didier Labille, l’astronomie en amateur professionnel