logo Essonne

Élodie Ducasse anime la science

Au Palais de la découverte, Élodie Ducasse est médiatrice scientifique au département des Sciences de la vie. Elle participe à l'organisation des expositions et anime des exposés et ateliers, pour mieux vulgariser la science auprès du grand public.

Élodie Ducasse - Animatrice au Palais de la découverteÉlodie Ducasse, au cours d'un atelier sur le bois
© Rafaële Brillaud / Canopy / Banque des savoirs

Lui laisser la parole, c’est soudain faire place à toute une ménagerie. Grenouilles, poulpes, rats ou araignées s’invitent dans la conversation. Mais la vraie spécialité d’Élodie Ducasse, sa gourmandise scientifique, ce sont les insectes. L’année dernière, elle s’est régalée lors de l’exposition La termite et la fourmi, deux sociétés, deux mondes au Palais de la découverte.

La jeune femme aux boucles brunes est en effet médiatrice scientifique au département des sciences de la vie de ce musée scientifique de Paris. À ce titre, elle a une double casquette : elle participe à la conception des expositions, spécificité du travail de médiateur au Palais de la découverte, et anime quelques-unes des 50 à 60 séances organisées chaque jour par les médiateurs : il s’agit d’exposés sous forme de présentation orale pour les plus grands, ou d’ateliers avec diverses manipulations pour initier les plus petits.

"Au départ, je voulais travailler sur le terrain avec le monde animal," avoue la médiatrice de 34 ans. Après une maîtrise de biologie à Toulouse, elle s’envole donc pour l’Amérique latine. Elle recense lézards, grenouilles et serpents au Salvador, puis boucle un DESS sur les araignées et les mouches au Mexique. "Mais il n’est pas évident de vivre de ce métier, ni même de vivre sur le terrain." De retour à Paris, elle enchaîne les petits boulots et décroche "par hasard" un premier contrat au Palais.

Lorsqu’elle a fait ses études, il existait peu de formation en médiation ou communication scientifique, "Mais j’avais déjà fait pas mal d’animation, par exemple au sein de l’association Les Petits Débrouillards… ," explique Élodie. Elle a surtout appris sur le tas, lors d’un mois intensif d’observation auprès des médiateurs du musée. Cette animatrice a également un solide bagage scientifique, car tous les médiateurs du musée ont au moins un bac + 5 : seule une connaissance approfondie de leur domaine leur permet de s’adresser à n’importe quel type de public, du bambin débutant à l’adulte éclairé.

L’ancienne vacataire, titularisée à l’automne 2007, ne cache pas son bonheur : "Enfin un endroit où je peux allier mon goût pour le comportement animal et pour l’animation !" La préparation des exposés ou ateliers peut lui demander de trois mois à un an de travail. En groupe, les médiateurs lancent d’abord des idées en fonction de leurs recherches personnelles. Puis ils décident du fil directeur de l’animation et les tâches sont réparties : chacun a la charge d’approfondir un point particulier, en épluchant les revues scientifiques, voire en appelant les chercheurs. Au final, tout est mis en commun, une synthèse est faite, autour de laquelle Élodie improvise en fonction de son public.

Dynamique, attentive à son auditoire qu’elle sollicite sans cesse, Élodie donne à ses interventions des airs de colonie de vacances : le matériel sur la table, on apprend et on crée dans une ambiance bon enfant. Loin du travail de veille scientifique qu’elle fait dans les coulisses, elle montre ses talents de vulgarisatrice. "J’aime jongler entre un vocabulaire scientifique et un vocabulaire accessible à tous. Il m’arrive de dire trois fois la même chose avec des mots différents pour mieux faire passer le message !" À certaines questions trop difficiles, elle n’hésite pas à répondre qu’elle ne sait pas. "Il faut désacraliser l’image du scientifique, dit-elle avec un grand sourire. Non, il n’a pas réponse à tout."

Découvrez un atelier animé par Élodie Ducasse : Le Palais fait plancher sur le bois

Se former au métier de médiateur scientifique

  • Licence professionnelle Développement et protection du patrimoine culturel – Spécialité Médiation scientifique et éducation à l'environnement - IUT de tours.
  • Licence  Enseignement et Médiation Scientifiques (EMS) –  Université Paris 7

Restez connecté

Suivez-nous : Page Facebook Page Twitter

Lettre d'information :

Vidéo

Cette vidéo nécessite le plug-in gratuit Flash 8.
Il semble que vous ne l'avez pas.
Cliquer ici pour le télécharger

Interview de Xavier Raepsaet - La propulsion nucléaire spatiale

Portraits d'experts

  • Romina Aron Badin, les primates au coeur
  • Jacques-Marie Bardintzeff, une vie consacrée aux volcans
  • Catherine Charlot-Valdieu :  Home sweet home
  • Didier Labille, l’astronomie en amateur professionnel