logo Essonne

Fanny Bénard, la science en passant par le théâtre

  • Posté le : Lundi 14 Juin 2010
  • |
  • par : A. Sari

Elle est en troisième année pour devenir ingénieur agroalimentaire à l'école AgroParisTech-ENSIA de Massy. Entre sa passion pour l'art dramatique et son goût pour la science, elle a choisi la voie de la raison. En toute liberté...

Fanny Benard, étudiante en agroalimentaireFanny Bénard : "Je n’ai pas choisi la filière agroalimentaire par hasard !"


© Akela Sari / LookatSciences

L’évènement qui vous a le plus marqué ?

En août 2002, j’ai 15 ans et je vais rentrer au lycée. On m’a enfin retiré le corset qui corrigeait ma scoliose. Nous rentrons d’Italie avec mes parents…   Ce jour-là, ma grand-mère maternelle, qui avait 72 ans, met fin à ces jours. Elle s’occupait de moi depuis toujours. Elle venait me chercher à l’école midi et soir, surveillait mes devoirs. Elle était joyeuse et extravertie. Elle montait sur les tables pour chanter du Piaf. Mère de 6 enfants, son mari était ouvrier, ce qui contrastait avec mes grands-parents paternels, scientifiques, et mon père, médecin. Elle m’a poussée aux études et à la rigueur. Quand j’ai quitté la maison de mes parents, j’ai retrouvé un dessin qu’elle m’avait offert à 5 ans et que j’avais oublié : une petite fille qui monte un Meccano en disant "Quand je serai grande, je serai ingénieur". Parfois, il m’arrive de lui parler.

Le lieu qui a beaucoup compté ?

La Comédie de Caen où ma mère est attachée de presse. J’avais deux semaines la première fois qu’elle m’y a emmenée ! Les coulisses, l’administration, les loges, le bar, la costumière au troisième étage… Je connais ce lieu comme ma poche. J’y ai même joué avec la troupe de mon collège une pièce intitulée Gens d’ici et autres histoires. Enfant, je voulais devenir Sociétaire de la Comédie française. J’ai longtemps hésité entre des études littéraires et scientifiques. Mais je ne regrette rien car j’adore les sciences. D’ailleurs, beaucoup de scientifiques font du théâtre. Au lycée, le responsable de notre troupe enseignait la physique-chimie. À la Comédie de Caen, j’ai rencontré d’anciens ingénieurs devenus metteurs en scène, régisseurs ou ingénieurs du son. Le philosophe Michel Onfray y organise son université populaire. J’y ai vu aussi Dieu est-elle une particule ? , qui, derrière l’humour, amène à réfléchir sur les liens entre la science, la religion et la philosophie.

L’objet que vous adorez et qui ne vous quitte pas ?

Craquinou, une horrible poupée en mousse, avec une tête en plastique et qui sent vraiment mauvais ! À 22 ans, je dors encore avec ! Je l’ai perdue mille fois, sur la plage de Ouistreham, dans un hôtel à Avignon… un drame, à chaque fois. Sous mes apparences d’étudiante sérieuse, je cache un cœur d’artichaut. Mon petit ami dit que je fais un complexe de Peter Pan.

Un livre préféré que vous emporteriez sur une île déserte ?

L’Écume des jours, de Boris Vian, un roman d’amour bouleversant, une bouffée de liberté. J’aime le décalage entre le réalisme de l’écriture, et le burlesque des situations et des personnages. Cela me plonge dans un monde enchanteur où j’aimerais parfois vivre.

Une personne qui a beaucoup compté ?

Ma tante paternelle. Elle a fait des études en agronomie à Rennes et une thèse en microbiologie du lait. Aujourd’hui, à 53 ans, elle est Directrice environnement et développement durable de LVMH. Elle est mon modèle, celle qui a le plus influencé mes choix de carrière. Après mes études d’ingénieur, j’espère faire un master en développement durable à l’Essec ou à HEC. Mon rêve serait d’avoir son poste.

Votre passion en dehors du travail ?

Manger et cuisiner, de préférence les pâtisseries, et en particulier le Royal au chocolat, ou Trianon. Ma grand-mère cuisinait des plats succulents à base de crème et de beurre. Mon père et ma tante sont de fins gourmets. Je n’ai pas choisi la filière agroalimentaire par hasard !

Restez connecté

Suivez-nous : Page Facebook Page Twitter

Lettre d'information :

Vidéo

Cette vidéo nécessite le plug-in gratuit Flash 8.
Il semble que vous ne l'avez pas.
Cliquer ici pour le télécharger

Interview de Xavier Raepsaet - La propulsion nucléaire spatiale

Portraits d'experts

  • Romina Aron Badin, les primates au coeur
  • Jacques-Marie Bardintzeff, une vie consacrée aux volcans
  • Catherine Charlot-Valdieu :  Home sweet home
  • Didier Labille, l’astronomie en amateur professionnel