logo Essonne

Le big Bang

  • Posté le : Mercredi 15 Février 2012

Questions posées à :

Le big Bang

Pier Stefano Corasaniti, astrophysicien

Il était une fois... Ou plutôt, au commencement était le Big Bang... Mais au fait, c’est quoi le Big Bang ? L’explosion qui a eu lieu au tout début de l’Univers ? C’est plus compliqué que cela. Tenter de percer les secrets de la naissance de l’Univers, c’est l’activité principale des cosmologues. Ces scientifiques essaient de comprendre l’espace-temps, la formation des toutes premières étoiles, des galaxies...
Quatre questions à ... Pier Stefano Corasaniti, astrophysicien du CNRS à l’Observatoire de Paris, Laboratoire Univers et Théorie (LUTH).

  • Qu’est-ce que le Big Bang ?

    Le big Bang

    Nous ne savons pas ! La cosmologie est une science qui essaie de reconstruire l’évolution de notre Univers à partir d’observations. Nous revenons en arrière sur des événements qui ont eu lieu il y a très, très longtemps : 13, 7 milliards d’années.
    Nous arrivons à avoir une idée assez précise sur l’Univers, mais jusqu’à un certain point. Nous pouvons remonter jusqu’à ce qui s’est passé juste après l’explosion à l’origine du Cosmos. Mais il nous manque les éléments sur l’explosion elle-même. Nous n’avons trouvé aucun moyen pour effectuer des observations ou élaborer des théories sur cet événement. L’énergie était sans doute très dense à ce moment précis. C’est tout ce que nous pouvons dire car les lois de la gravité ne s’appliquaient pas alors.
    L’histoire du terme “Big Bang” est amusante. Il a été inventé par un astronome, Fred Hoyle, qui était opposé à l’idée d’un Univers en expansion, d’un Univers qui ne cesse de grandir. Il a employé ce nom pour dénigrer la théorie avec laquelle il n’était pas d’accord. Et l’expression est restée, bien malgré lui !

  • La gravité c’est Newton, la pomme qui tombe, c’est bien ça ?

    Le big Bang

    Oui, mais ce n’est pas tout. Plus tard, la théorie de la relativité générale d’Albert Einstein nous a expliqué la nature même de la gravité. Elle agit comme une force. Prenons un exemple : un matelas en mousse très molle qui matérialise un plan plat. Posons dessus une boule en fer qui symbolise une planète. Le poids, c’est-à-dire la masse de cette sphère, courbe la surface du matelas. La boule s’enfonce dedans et rend visible ce que nous appelons la courbure de l’espace et du temps. Cela correspond à la définition de la gravité. C’est un concept très important pour la cosmologie. Il nous permet d’expliquer énormément de choses sur l’évolution de l’Univers, mais malheureusement pas de décrire le Big Bang lui même. L’espace et le temps, notre matelas en mouse, ont émergé juste après la grosse explosion. C’est donc seulement après cet instant que l’on peut commencer à décrire ce qui s’est passé.

  • Justement, qu’y avait-il avant ?

    Le big Bang

    Nous ne pouvons que spéculer. A ce stade, on est proche de la physique fondamentale dans sa forme la plus abstraite. Nous sommes guidés par nos formules ! Il y avait quelque chose, mais de nature différente. Une sorte de vide. En physique, nous parlons de vide quantique. Dans ce vide, il y avait sans-doute des fluctuations sous forme de particules virtuelles, des choses plus petites encore que les atomes, des choses que nous ne connaissons pas

  • Mais alors, comment l’Univers a-t-il commencé ?

    Le big Bang

    Juste après ce Big Bang, tout a commencé dans le noir complet. En fait, il y avait de la lumière, mais elle n’était pas visible ! La lumière est composée de photons, de toutes petites particules qui se propagent dans l’espace. Mais à ce moment-là, ils étaient prisonniers de la soupe primordiale. (La soupe primordiale, c’est le moment où certains éléments se sont mélangés dans l’Univers pour créer les éléments chimiques que nous connaissons aujourd’hui.) Juste après le Big Bang, l’univers a commencé son expansion. Et en grandissant, il s’est refroidi. Les premiers atomes sont nés, les plus simples étant ceux d’hydrogène. Et pendant que cette matière commençait à se distribuer, les photons - et donc la lumière - ont pu enfin être libérés. Cette lumière est encore visible aujourd’hui, dans ce que l’on appelle les fonds diffus du cosmos ! C’est l’image la plus ancienne de ce tout jeune univers.

Restez connecté

Suivez-nous : Page Facebook Page Twitter

Lettre d'information :

Vidéo

Cette vidéo nécessite le plug-in gratuit Flash 8.
Il semble que vous ne l'avez pas.
Cliquer ici pour le télécharger

Interview de Xavier Raepsaet - La propulsion nucléaire spatiale

Portraits d'experts

  • Romina Aron Badin, les primates au coeur
  • Jacques-Marie Bardintzeff, une vie consacrée aux volcans
  • Catherine Charlot-Valdieu :  Home sweet home
  • Didier Labille, l’astronomie en amateur professionnel