logo Essonne

Glossaire

Hubble

Seul véritable observatoire orbital aujourd’hui en activité, le télescope spatial Hubble (HST) est satellisé le 25 avril 1990, à 612 km au-dessus de la terre.

Mais, dès sa mise en orbite, ce fabuleux instrument souffre d’un défaut de fabrication de son miroir principal, de 2,44 m de diamètre.

- En décembre 1993, grâce à la navette spatiale Endeavour, un groupe d’astronautes parvient à y remédier en interposant un dispositif correcteur dénommé COSTAR, logé à la place du photomètre ultrarapide.

- En février 1997, des astronautes de la NASA embarqués à bord de la navette spatiale Discovery, effectuent des travaux de maintenance sur le télescope spatial Hubble. Pendant six jours, ils s’emploient à améliorer l’équipement du télescope et ajoutent deux nouveaux instruments d’observation dont une caméra qui permet de recueillir des informations dans le proche infrarouge.

Les astrophysiciens peuvent alors étudier des astres relativement froids, comme les sites de formation d’étoiles ou les exoplanètes.

La caméra infrarouge permet également d’observer des galaxies lointaines, cela grâce à l’effet Doppler, très souvent employé en astrophysique : les corps, en s’éloignant de nous, émettent un rayonnement dont la longueur d’onde se décale vers le rouge. Ainsi, les galaxies, en s’éloignant, émettent un rayonnement qui nous parvient dans le domaine infrarouge, et que la caméra peut donc détecter. En fait, la lumière reçue a souvent été émise il y a plusieurs milliards d’années. Ainsi, la caméra permet de faire des progrès dans la connaissance de l’origine l’Univers.

Grâce aux opérations de maintenance réalisées en 1999 et 2002, le télescope spatial Hubble est toujours opérationnel. Toutefois, à la suite de l’accident tragique de la navette Columbia en février 2003 - et pour des raisons d’ordre économique et politique (la politique spatiale du président Bush étant tournée vers la Lune et Mars)-, la NASA a annulé la dernière mission d’entretien du télescope, prévue en 2005. Une opération entièrement robotisée est cependant à l’étude.

Son successeur, le James Webb Space Telescope (JWST), de 6,5 m de diamètre, réalisé en collaboration avec l'Agence Spatiale Européenne (ESA) et l’Agence spatiale canadienne, devrait être lancé en 2010. Mais ce sera certainement trop tard pour assurer une continuité des observations.

Source : Encyclopédie Microsoft® Encarta® en ligne 2006

Restez connecté

Suivez-nous : Page Facebook Page Twitter

Lettre d'information :

Vidéo

Cette vidéo nécessite le plug-in gratuit Flash 8.
Il semble que vous ne l'avez pas.
Cliquer ici pour le télécharger

Interview de Xavier Raepsaet - La propulsion nucléaire spatiale

Portraits d'experts

  • Romina Aron Badin, les primates au coeur
  • Jacques-Marie Bardintzeff, une vie consacrée aux volcans
  • Catherine Charlot-Valdieu :  Home sweet home
  • Didier Labille, l’astronomie en amateur professionnel
Free download porn in high qualityRGPorn.com - Free Porn Downloads